Vos questions sur la pratique de Pilates !


La pratique de Pilates, fait-elle maigrir ?

Le travail musculaire entraine une consommation calorique grâce au travail sur la longueur des muscles profonds, mais ne suffit pas si on a uniquement un objectif de perte de poids. Le Pilates à un niveau intermédiaire ou avancé, implique une stimulation cardiaque modérée, proche d’une activité comme la marche rapide. Donc on ne peut  pas dire que le Pilates remplacera une activité cardio d’intensité élevée comme la course à pied, le vélo, le tennis… Si on recherche une dépense calorique forte, il est idéal de combiner la pratique avec entraînement cardio-vasculaire plus intense. Quoiqu'il en soit, les effets visibles sont le renforcement harmonieux de tous les muscles !

Mais n’oublions pas, l’hygiène alimentaire reste un point incontournable… 

(et pourquoi pas un prochain article de blog sur ce sujet…)

Et mes abdo-fessiers, ils travaillent ?

Oh oui ! Comme tous les groupes musculaires (muscles profonds et stabilisateurs) sont travaillés, jambes, fessiers, sangle abdominale, dos, bras... chaines antérieures, latérales et postérieures, les abdo-fessiers sont donc bien renforcés et musclés. Mais le corps se muscle en douceur et surtout de façon harmonieuse, en respectant la colonne vertébrale.  

En dehors des cours, il se passe quoi ?

Les principes de la méthode Pilates ne vont pas s’oublier, et naturellement, à force de pratiquer, le corps va chercher à retrouver les postures vues en cours, dans la vie de tous les jours : l’auto-grandissement, l’étirement de la colonne dans chaque mouvement, une distance maintenue entre l’occiput et le coccyx. Ainsi, assis sur une chaise, naturellement vous aurez envie de vous tenir droit, de vous redresser, et lorsque votre corps s’avachira, vous en prendrez conscience, et vous corrigerez de vous-même.

--> Suggestion d’un petit exercice au quotidien : lorsque vous lacez vos chaussures, vous pouvez décider que ce ne sont plus les mains qui vont vers les pieds, mais plutôt les pieds qui montent à hauteur de mains, en gardant votre dos le plus droit possible : ainsi vous travaillez votre équilibre, et vous renforcez votre sangle abdominale !

Quand je cours ou que j’éternue, j’ai parfois une fuite urinaire, le Pilates pourrait y remédier ?

Bien sûr ! La discipline permet de prendre soin de son périnée. Comme à chaque exercice il faut impérativement contracter le plancher pelvien avant et pendant l'expiration, le périnée se muscle, et évite ces inconvénients, qui malheureusement sont très fréquents. Fréquents lorsque l’on avance en âge chez les hommes, et très fréquents à tout âge chez les femmes : environ 3 femmes sur 5 souffrent de trouble de continence urinaire…

 

Yoga et Pilates, quelles différences ?

Le Corps – L’Esprit - la Spiritualité :

la principale différence entre le yoga et le Pilates est que, contrairement au yoga, le Pilates n’est pas une discipline spirituelle. Même si le Pilates exige une grande concentration, il n’inclut pas de philosophie de vie ou de méditation.

Yoga, qui signifie « union, lien » en sanskrit, peut être défini comme une méthode visant à réunifier le corps, l’esprit et la spiritualité. A l’origine, Le Yoga n’est pas du tout une pratique physique, c’est un état et un travail continu avec soi-même grâce à différents outils (respiration, méditation, alimentation, interaction avec autrui, postures …) Le Pilates, mis au point par Joseph Pilates, qui a lui-même pratiqué le Yoga, n’aborde pas de spiritualité dans son enseignement.

Quoiqu'il en soit, les 2 disciplines ont un point commun : la respiration ! Même si elle peut parfois ne pas être abordée de la même manière, une respiration fluide et consciente est indissociable de la pratique du Pilates comme du Yoga. La respiration est un des fondements des pratiques, afin de garder la concentration, le bon engagement des muscles profonds, la maîtrise du mouvement, et de surtout de travailler sa conscience corporelle.

Alors…1-2- 3 prêts…RESPIREZ !